Création d’un centre de formation à la capoeira sociale à Goma-1
Contexte

En RDC depuis le lancement du projet « Capoeira pour la paix » plus de 9 000 enfants, dont 1 700 filles et 3 084 enfants soldats, ont directement bénéficié de cette initiative intégrant la pratique de la capoeira dans les programmes de réintégration destinés aux enfants démobilisés des groupes armés et des forces armées (ex-CAFAAG) ainsi qu'à d’autres enfants en situation de vulnérabilité.

Les formateurs congolais élèves de maîtres capoéristes venus du Brésil, dont Flavio Saudade maître de capoeira ayant participé au lancement du projet en RDC, ont su développer une réelle expertise à travers ce projet, si bien que la pratique de la capoeira est désormais considérée comme un levier d’accompagnement au processus d’insertion de jeunes vulnérables ; à l’image du projet conduit par le HCR à la frontière entre la RDC et la RCA au sein du camp de réfugiés de Zongo pour promouvoir le dialogue et la coopération entre les réfugiés musulmans et chrétiens touchés par un conflit violent.

L’impact des activités de ce projet, salué notamment par l’ancien Secrétaire Général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon lors de sa visite en RDC en 2016, a justifié, depuis, l’extension de ce projet à une cible de bénéficiaires plus large parmi lesquels les enfants victimes de violences sexuelles pris en charge par Heal Africa et la Fondation Panzi, partenaires de l’AMADE.

Au vu des résultats atteints lors de cette phase pilote et des objectifs liés au développement d’une expertise autour de la pratique de la capoeira dite « sociale » et à la diffusion de cet outil en faveur de la réinsertion des enfants vulnérables dans le cadre du programme « Capoeira pour la Paix », l’association Gingando pela Paz, disposant d’une expertise dans les domaines notamment de l’inclusion sociale dans les zones de conflit, est porteuse du projet de création d’un centre de formation à la capoeira sociale à Goma.

Ce centre a vocation à former les éducateurs spécialisés et les jeunes mais également à établir un programme d’accompagnement adapté aux cibles du projet tout en prévoyant un mécanisme d’évaluation en lien avec les structures partenaires de prise en charge.

Activités réalisées

Création de la branche congolaise Gingando pela Paz à Goma.

Identification et location de l’espace accueillant le Centre.

Aménagement d’un espace intérieur et extérieur conformément aux normes de sureté, d’hygiène et de sécurité.

Établissement de la liaison avec les organisations partenaires et les points focaux au niveau gouvernemental et communautaire.

Formalisation des partenariats avec les acteurs locaux.

Etablissement du cadre pédagogique.

Résultats obtenus

Le centre de formation à la capoeira sociale est créé et reconnu par les autorités locales.

Un premier réseau de partenaires et un programme d’accompagnement sont institués.

Protection

Création d’un centre de formation à la capoeira sociale à Goma

  • République Démocratique Du Congo

    Goma

  • Etat du projet

    En cours

  • Durée

    2019-2021

  • Financement

    95 956 €

  • Bénéficiaires

    Educateurs des organisations bénéficiant d’un appui technique et pédagogique, 250 jeunes, 50 jeunes filles.

  • Partenaires

    Gingando Pela Paz, SOFIBANQUE, UNICEF, UNHCR, MONUSCO, Heal Africa, Fondation Panzi, CAJED, PAMI, Maison des jeunes

  • Objectifs

    Intégrer l’utilisation de la capoeira sociale dans les programmes de protection de l’enfance par la création d’un centre de formation.