Renforcement de la qualité de l'enseignement secondaire via le digital-1
Renforcement de la qualité de l'enseignement secondaire via le digital-2
Renforcement de la qualité de l'enseignement secondaire via le digital-3
Renforcement de la qualité de l'enseignement secondaire via le digital-4
Contexte

Le système éducatif Burundais fait face à de nombreux défis affectant le développement d’une éducation de qualité : insuffisance des infrastructures et de personnel qualifié, insuffisance et inadéquation des supports pédagogiques et des sources de documentation pour les enseignants et les élèves ; manque d’outils informatiques/numériques dans la plupart des écoles du pays, des réformes inachevées des programmes d’enseignement avec le nouveau système de l’école fondamentale et bien d’autres. Alors que les TIC font partie du cursus scolaire depuis l’école élémentaire, les enfants restent dépourvus d’outils numériques et déconnectés du monde.

Dans ce contexte, l’AMADE, FVS-AMIE DES ENFANTS et Bibliothèques Sans Frontières (BSF) ont mené, entre février 2018 et février 2019, un projet pilote d’accès à l’éducation digitale visant le « Renforcement de capacités des écoles de Matana pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement et le renforcement de la cohésion sociale ». Dans ce cadre, 3 kits Koombooks de BSF, chacun composé de tablettes numériques pourvues de contenus adaptés au cursus burundais, ont été déployés dans quatre écoles : l’ECOFO, l’école de référence, le lycée et le lycée communal, à Matana et dans des groupes de solidarité (GS), donnant ainsi accès à des contenus pédagogiques adaptés aux besoins à ces différents groupes de bénéficiares. En une année, ces trois koombooks ont enregistré plus de 5000 utilisations.

Du coté des enseignants, il y a eu une évolution positive de leurs pratiques pédagogiques grâce à l’accès à des contenus diversifiés, adaptés et le renforcement de leurs compétences. Cette évolution des pratiques se traduit à travers des leçons plus dynamiques, inclusives et participatives. Quant aux élèves une augmentation de la participation des élèves dans la préparation, animation et restitution des leçons a été observée aux termes de la phase pilote. Ils se sentent plus motivés et confirment mieux comprendre et retenir les connaissances acquises.

Pour les groupes de solidarité, les bibliothèques numériques ont abouti au renforcement de leurs capacités grâce à l’amélioration des connaissances nécessaires à la professionnalisation de leurs activités, permettant actuellement une meilleure organisation et partage des informations. Ils ont par ce biais pu être formés à l’utilisation des TIC, chose qui était perçue comme inaccessible pour ces communautés peu équipées en smartphone ou/et qui n’ont jamais vu la télévision. Les koombooks ont leur ont permis de développer une culture de lecture et un besoin d’apprentissage dont ils n’avaient pas conscience auparavant.

Ainsi, la 2nde phase de ce projet vise à consolider la phase pilote en revalorisant les acquis ci-dessus mentionnés et en renforçant et pérennisant ses activités, autour de trois axes : Le renforcement des capacités des utilisateurs via des formations techniques et pédagogiques complémentaires et consistantes, le déploiement d’outils supplémentaires et l’identification et l’ajout de nouveaux contenus adaptés aux attentes et aux besoins des établissements scolaires et des Groupes de Solidarité bénéficiaires du projet

Activités réalisées

Production, déploiement et installation de trois kits Ideas Cubes (ECOREF, lycée, lycée communal) ;

Déploiement des trois Koombooks hérités de la phase pilote (ECOREF, ECOFO et Coopérative « NABACU ») ;

Mise en place du comité référent du projet ;

Suivi du matériel par BSF via le chef projet et le comité référent du projet. Elaboration de rapports trimestriels sur l’état du matériel.

Elaboration des termes de référence des différentes formations ;

Formations techniques et pédagogiques par BSF et FVS ;

Formation des autres utilisateurs par le comité référent ;

Mission de suivi, accompagnement et évaluation des utilisateurs par les équipes de BSF et les équipes de FVS ;

Appui de BSF à la maintenance du matériel.      

Vérification et validation des contenus des Ideas Cubes et des Koombooks par le comité de validation (composé de représentants de l’AMADE, de BSF, de FVS et, si besoin du Ministère de l’Education) et mise à jour du contenu des Koombooks si nécessaire ;

Organisation et classement du contenu par catégories thématiques ;

Identification, analyse et validation de nouveaux contenus ;

Visites d’échange d’expérience entre les différentes écoles bénéficiaires ;

Visites d’échange d’expérience au Burundi et à l’international ;

Création de clubs d’élèves autour du numérique ;

Résultats obtenus

Un ensemble de 6 bibliothèques numériques est déployé au sein de 4 établissements scolaires et au siège de la Coopérative NABACU.

Les membres du comité référent ont acquis les compétences techniques et sont en mesure de les transférer aux enseignants et membres des groupes de solidarité.

 Les techniciens/informaticiens des écoles partenaires sont en capacité d’assurer la maintenance technique du matériel tout au long de l’année.

Les enseignants exploitent les contenus des kits mis à leur disposition et améliorent l’enseignement dispensé.

Les membres des groupes de solidarité visés par le projet renforcent leurs connaissances.

Education

Renforcement de la qualité de l'enseignement secondaire via le digital

  • Burundi

    Matana

  • Etat du projet

    En cours

  • Durée

    2021

  • Financement

    68.000 €

  • Bénéficiaires

    Près de 100 professeurs de l’établissement secondaire « Amie des enfants », du lycée communal de Matana, du Lycée de Matana et l’Ecole Fondamentale de Matana (ECOFO), identifiés pour le projet ;

    Près de 130 personnes réunies en 4 Groupes de Solidarité membres de la Coopérative NABACU ;

    Près de 1850 élèves au sein de 4 établissements scolaires, dont les 426 élèves de l’ECOREF, qui ont accès aux contenus proposés ;

    Les techniciens et informaticiens de l’ECOREF qui bénéficient de formations techniques de la part de BSF, soit 9 personnes.

  • Partenaires

    AMADE Burundi
    BSF
    Ministère de l’éducation nationale
    4 Etablissements scolaires
     

  • Objectifs

    Renforcer les capacités des établissements scolaires et des Groupes de Solidarité de Matana pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de la cohésion sociale.

Voir les actualités de ce projet